Les Belfortains d\'Alstom pourraient faire appel à Dieu pour sauver leur usine

Alstom est au cœur des préoccupations nationales en ce moment puisque le site de Belfort (90) pourrait fermer, faute de commande.

Ainsi, tout le monde tente de trouver une solution pour sauver les emplois. Et la meilleure solution pourrait venir de Lourdes, ville célèbre pour ses pèlerinages religieux.

Chaque année, des milliers de personnes partent de toute l\'Europe pour se rendre à Lourdes sur les sites sacrés.

Historiquement, des trains avec wagons-ambulances étaient utilisés pour transporter les pèlerins malades, trop souffrants pour venir par leurs propres moyens.

Mais, depuis 2014, la SNCF a décidé qu\'elle ne voulait plus gérer les wagons-ambulances... Ces trains ont alors disparu au profit des TGV, moins pratiques pour les malades. Les organisateurs de Lourdes font alors appel à des cars, plus économiques et plus faciles à utiliser.

Cependant, cette situation ne satisfait pas tout le monde. La maire de Lourdes, Josette Bourdeu (PRG), voit donc dans l\'utilisation de nouveaux trains adaptés au pèlerinage une solution pour sortir le site Alstom Belfort de l\'impasse :

« J\'entends la déperdition d\'activité sur Belfort et nous avons, nous aussi, une déperdition de fréquentation alors pourquoi ne pas faire d\'une pierre deux coups et relancer l\'activité [...] ».

L\'idée est donc de permettre aux personnes les plus malades de revenir à Lourdes grâce à la mise en place de nouveaux trains qui seraient fabriqués et conçus par Alstom.

La maire a déjà écrit une lettre au Premier Ministre Manuel Valls et au Président Hollande pour lui faire part de son projet.

Mais, pour que tout ceci se mette en place, il faudra peut-être un coup de pouce divin. Les salariés d\'Alstom Belfort feraient bien de se mettre à prier...


Lourdes au secours d\'Alstom ?
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?