32ème condamnation pour un chauffard belfortain !

Si des vies n'étaient pas en jeu, l'histoire ferait presque sourire : un chauffard belfortain vient en effet de se voir infliger sa 32ème condamnation pour récidive de conduite d'un véhicule en état d'ivresse, défaut d'assurance et de carte grise, le tout sans permis de conduire !

Le prévenu a été interpelé, lundi dernier, par une patrouille de police intriguée par les trajectoires incertaines de sa voiture. Un test d'alcoolémie largement positif plus tard (1,66 g par litre de sang), le conducteur était envoyé en comparution immédiate, pour un dialogue de sourds avec le président du tribunal. 
L'alcool ? « J'étais chez un copain, on a bu de la bière toute la journée ». Le défaut d'assurance ? « Je ne me sers pas de la voiture, je l'ai achetée pour quelqu'un de la famille, c'est pour ça que je ne l'ai pas assurée ». 
L'absence de permis ? « J'ai présenté un permis algérien, j'ai le droit de rouler en France ». 
Le président explique alors au prévenu que puisqu'il réside en France depuis longtemps, il doit posséder un permis français.

Dans son réquisitoire, le substitut du procureur rappelle que le chauffard a déjà été condamné 3 fois pour des faits de délinquance routière. Des faits qui ne sont pas contestés par la défense. Condamné à un an de prison, dont six mois avec sursis, une mise à l'épreuve pendant deux ans avec obligation de se soigner et de chercher un emploi, et deux amendes de 100 €, le prévenu ira purger sa peine à la maison d'arrêt de Mulhouse.

C'est sans aucun doute une bonne nouvelle pour les usagers des rues de Belfort et ses environs, voire pour le condamné lui-même. En effet, comme le soulignait son avocat dans sa plaidoirie : « Mon client m'a déclaré qu'en prison, il fait chaud et on mange bien ».


L.d.C
Publié le mercredi 24 octobre 2012 à 21h48

Confirmez-vous la suppression ?