Agitation à la piscine

Ainsi que nous vous l'annoncions hier, la piscine de Montbéliard avait dû être fermée trois jours suite à de nombreux actes d'incivilités (lire l'article >>). Une punition qui n'impressionne apparemment pas les baigneurs du reste de la région, puisque deux agressions ont eu lieu cette semaine dans des piscines du Territoire de Belfort et du Jura.

A Dole, dans la journée d'hier, c'est un maître nageur de l'aquaparc Isis qui a été frappé par deux jeunes gens. Ceux-ci refusaient de passer par le pédiluve, geste pourtant obligatoire pour qui veut entrer dans le complexe nautique.
Les deux baigneurs ne voulant pas entendre raison, ils ont donné un coup de poing au visage de leur victime. Celle-ci a dû être hospitalisée et ne pourra travailler pendant quelques jours.
Le maître nageur ayant porté plainte, ses agresseurs, originaires de Besançon, ont été arrêtés immédiatement. Ils devront prochainement expliquer leurs actes devant le tribunal.

Un fait divers semblable est également survenu mardi après-midi à Belfort, à la piscine de la Douce. La victime est ici un surveillant qui avait fini son service. Il regagnait sa voiture lorsque deux hommes juchés sur des scooters sont arrivés, et l'ont frappé plusieurs fois au visage. Le surveillant, en tentant de se défendre, s'est en outre cassé un doigt. Lui aussi a dû être hospitalisé.
Cette agression apparemment gratuite pourrait avoir un lien avec une scène survenue quelques heures auparavant. La victime avait en effet dû réprimander un groupe de jeunes qui causaient un peu trop d'agitation sur les bords de la piscine. Un rappel à l'ordre qui n'était pas le premier...
Les jeunes gens n'auraient-ils pas supporté cette manifestation d'autorité à laquelle ils ne sont peut-être pas habitués? C'est ce que tente de déterminer une enquête en cours...
Publié le vendredi 21 août 2009 à 10h43

Confirmez-vous la suppression ?