Agressé dans son lit à Exincourt

Un homme de 49 ans a été agressé dans la nuit de mercredi à jeudi dans son lit, à son domicile d'Exincourt.

Deux homme cagoulés et armés d'un fusil à pompe ont pénétré dans la maison vers 2h du matin, par une porte restée ouverte. Seul le propriétaire, qui dormait au rez-de-chaussée, a vu les individus. Les trois autres membres de la famille, qui étaient à l'étage, n'ont rien entendu.
Les deux cambrioleurs sont entrés dans la chambre du propriétaire, l'ont réveillé et lui ont demandé les clés de sa voiture. L'homme, encore à moitié endormi et sonné après avoir reçu un coup à la tête, n'a pas répondu. Ses agresseurs ont donc quitté sa chambre et ont trouvé par eux-mêmes les clefs d'une 1007 qui était dans le garage. Ils sont repartis au volant de la voiture.
La victime ne souffre que d'un léger traumatisme crânien. Il n'a été hospitalisé que pendant quelques heures.

Cette affaire pourrait être liée à une autre agression qui s'est déroulée mercredi soir à Danjoutin.
Un homme de 50 ans, qui déposait un ami sur le parking d'un hôtel, a été menacé par un homme cagoulé et armé d'un fusil à pompe. L'automobiliste refusant de sortir de sa voiture, son agresseur lui a donné deux coups de crosse.
L'ami de la victime ayant aperçu la scène de loin, il a prévenu le personnel de l'hôtel. Se voyant repéré, l'individu s'est enfui.

Le mode opératoire de ces deux affaires étant très semblable, les enquêteurs envisagent qu'elles soient liées. Cela reste toutefois une supposition en attendant de nouveaux éléments.

R. Hingray
Publié le vendredi 4 mars 2011 à 16h57

Confirmez-vous la suppression ?