Arnaque à la Poste de Port-sur-Saône

Une guichetière employée à la Poste de Port-sur-Saône était jugée hier à Vesoul. Elle est accusée d\'avoir détourné plus de 70 000 euros.

Cette employée de 61 ans détournait l\'argent déposé par des personnes âgées sur leur Livret A : elle remplissait soigneusement le livret papier afin que ses victimes ne se doutent de rien, mais n\'enregistrait pas les transactions sur les comptes informatiques et gardait la somme.
Les clients ne se rendaient compte de rien, à moins de venir retirer leur argent. L\'une des victimes, qui pensait avoir mis de côté 17 000 €, s\'est ainsi retrouvée avec 4,16 € seulement sur son Livret A. Un autre client a été arnaqué de 13 000 €.
Au total, ce sont sept personnes âgées de 63 à 85 ans qui ont été délestées de 74 100 €.

Une première enquête interne avait été ouverte en 2008 à la suite de soupçon d\'une collègue. Mais la guichetière avait affirmé avoir \"bénéficié d\'un héritage\". Elle était bien notée, la hiérarchie avait conclu à son innocence.
Cette fois l\'enquête dépasse toutefois le cadre de la Poste, puisque les clients ont porté plainte. Selon le procureur et les avocats, la sexagénaire se livrait à ce trafic afin de financer des crédits à la consommation : récemment divorcée d\'un PDG, elle ne supportait pas de devoir réduire son train de vie.

Nous ne connaissons pas la version des faits de la prévenue, celle-ci n\'ayant pas jugé bon de se présenter à l\'audience. Une absence qui n\'a pas joué en sa faveur : le juge était prêt à se montrer clément, à condition d\'entendre excuses et regrets de la part de l\'accusée. Mais celle-ci n\'étant pas là, point de clémence : elle a été condamnée à un an de prison ferme.
La guichetière fait donc à présent l\'objet d\'un mandat d\'arrêt. Sans arnaque possible.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?