Arrêté anti-clochards et punks à chiens : le maire de Besançon fait marche arrière

Il n'aura fallu que quelques articles dans la presse et quelques dizaines de manifestants pour que le maire de Besançon revoie sa copie en ce jour de rentrée scolaire.

Par un communiqué de presse, Jean-Louis Fousseret a indiqué avoir effectué une modification à son arrêté municipal surnommé « anti-mendicité ».

En effet, depuis le 9 juillet, il était interdit de consommer de l'alcool, de mendier, de se regrouper et de rester assis par terre trop longtemps dans certaines parties de la ville.

Avec la nouvelle version de l'arrêté, la mendicité est à nouveau autorisée dans Besançon.

Le périmètre concerné reste identique : Grande-rue, rue des Granges, place Pasteur, place du Huit-Septembre, pont Battant et rue Battant, quai de Strasbourg et place Jouffroy d'Abbans, rue Champrond.

L'arrêté reste valide jusqu'au 30 septembre de 10 h à 20 h, du lundi au samedi.

Il sera reconduit pour la période des fêtes du 23 novembre au 31 décembre. (source)
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?