Attention,

arnaque à la T.N.T.

La jeune fille est avenante, plutôt jolie. Une première impression qui met en confiance. Elle passe, de village en village, avec dans sa mallette, des argumentaires bien huilés. L’objet de sa visite est simple : elle propose toute une batterie de récepteurs destinés à capter la fameuse T.N.T., la télévision numérique terrestre qui a débarqué cette année en France.

Le problème, c’est que les consommateurs, parfois naïfs, ne savent pas que la T.N.T. ne sera pas disponible dans notre région avant… 2008.

Une habitante d’Amagney a failli faire les frais de ces méthodes à la limite de l’honnêteté. “Je me suis laissée embobinée par les explications qui avaient l’air convaincantes, raconte cette dame. La jeune fille m’a expliqué qu’en payant un forfait tous les mois pendant deux ans, j’aurais ensuite accès à toutes les chaînes du satellite gratuitement. Un peu naïve, j’ai signé l’engagement.” Son mari a heureusement réagi à temps, avant l’expiration du délai légal de rétractation de 8 jours. Le prix de la prestation lui a sans doute mis la puce à l’oreille : la facture s’élevait à… 3 000 euros.

Cet exemple est loin d’être isolé. Dans le Grand Besançon, comme en ville, des sociétés peu scrupuleuses profitent de l’arrivée de la T.N.T. dans les autres régions françaises pour tenter de tromper les consommateurs. “En ce moment, une société similaire fait du porte-à-porte à Planoise pour vendre des contrats Canal + observe l’entreprise Ferreira, installateur d’antennes à Besançon.

Un autre couple témoigne. Michel et Isabelle sont contactés par une télé-prospectrice leur proposant un accès aux nombreuses chaînes de la Télévision Numérique Terrestre. Par curiosité, Michel accepte de recevoir un commercial de la société. Rendez-vous est pris sans tarder par l’opératrice. Trois jours plus tard, le spécialiste arrive au domicile du couple. “Il est tout de suite entré dans le vif du sujet sans décliner son identité, ni le nom de sa société. En insistant sur le fait que nous étions parmi les derniers à ne pas recevoir la T.N.T., il nous a proposé un équipement de réception et une formule d’abonnement à vie, rétro-cessible aux descendants en cas de décès pour une somme de 4 500 euros. Cette offre était assortie de mises à jour et d’une possibilité de prendre un crédit.
Il voulait absolument que nous signions tout de suite. Comme nous lui demandions un délai de réflexion, il a rapidement piqué la mouche en haussant la voix. Puis il est parti comme il est venu sans rien laisser à bord d’une voiture blanche immatriculée dans le 21”, explique Isabelle.
Sur le contrat sorti aussi vite que rangé, Michel a quand même eu le temps de lire qu’il avait affaire à la société Avenir numérique.

Rappelons que si l’usager se trouve sur un territoire desservi et qu’il possède déjà une simple antenne râteau captant les chaînes hertziennes, il lui suffit juste d’acquérir un terminal numérique relié au téléviseur par la prise péritel.
Le prix des modèles les plus chers, disponibles dans les commerces spécialisés ou sur le net, ne dépasse pas la somme de 350 euros. On est loin des 3 000 ou 4 000 euros soi-disant nécessaires pour s’équiper.

J.-F.H.

Retrouvez cet article dans le Numéro d’octobre de La Presse Bisontine , en vente jusqu’au 18/10
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?