Baisse de vitesse en Haute-Saône

Suite à la multiplication des accidents graves voire mortels en Haute-Saône, le préfet a demandé, en accord avec le gouvernement, à ce que le département mette en place de nouvelles limitations de vitesse. À partir du 1er juillet 2011, une baisse de 10 à 20km/h sera ainsi appliquée à certaines limitations.

Depuis le début de l'année, 7 personnes ont déjà trouvé la mort sur les routes de Haute-Saône. Dans 90% des cas, les accidents sont dus au comportement des automobilistes, et notamment à une vitesse excessive (21% des cas), au non-respect des priorités (21%), au non-respect des règles de circulation (17%) ou à des dépassements à risques (11%).
Suite à ce constat, le préfet a dans un premier temps tenté de responsabiliser les conducteurs en installant au bord des routes des silhouettes noires mettant en garde contre les dangers de la vitesse et de l'alcool. Une photographie d'accident mortel a également été placée à Voray-sur-l'Ognon au bord de la nationale 57, ce qui constitue une première en France.
Ces mesures ne semblent toutefois pas avoir un réel impact sur les conducteurs. Le préfet a donc décidé de mettre de côté la prévention au profit de la répression.

La principale cause des accidents étant la vitesse, le préfet souhaite réduire celle-ci. Il a pour cela demandé l'autorisation au gouvernement de modifier les limitations de vitesse de la Haute-Saône.
Pour les vitesses les plus élevées, une baisse de 20km/h devrait être constatée. Les routes limitées à 110km/h passeraient donc à 90km/h, celles à 90km/h passeraient à 70km/h, et celles à 70km/h seront limitées à 50km/h.
Les limitations à 50km/h et 30km/h ne baisseront quant à elles que de 10km/h, et passeront donc respectivement à 40km/h et 20km/h.
Ces nouvelles mesures devraient être appliquées à partir du 1er juillet 2011, soit au début des vacances d'été, une période très accidentogène. Le test se poursuivra jusqu'au 31 décembre 2011. Durant cette période, les contrôles routiers seront renforcés afin d'inciter les automobilistes à respecter ces nouvelles limitations.

Si cet essai s'avère concluant (autrement dit, si le nombre d'accidents dus à la vitesse connait une baisse significative), il pourrait être élargi aux autres départements francs-comtois dès le 1er avril 2012, soit dans un an exactement.

R. Hingray
Publié le vendredi 1 avril 2011 à 10h11

Confirmez-vous la suppression ?