Besançon la mal aimée

Pour s'y être risqué cet été, Benoît Poelvoorde avait appris que même sur le ton de l'humour et avec un coup dans le nez, on ne critique pas Besançon sans s'attirer en retour les rancœurs de son maire Jean-Louis Fousseret. Ce qui, du coup, laisse présager le pire pour Mélissa Theuriau, suite à son passage à La Grande Librairie, vendredi soir sur France 5.

Reconvertie en conseillère Pôle Emploi le temps d'un sketch, l'ex-journaliste de M6 y donnait la réplique au comédien Fred Testot, jouant ici le rôle d'un comptable incompétent, responsable à lui seul de la faillite de plusieurs entreprises. Une situation désespérante qui aboutissait à la pire des menaces : celle d'être envoyé à Besançon… une sorte de purgatoire où il n'y a pour ainsi dire « rien à faire » et « où sont regroupés tous les incapables, […] les gens inaptes au travail ».

Connaissant donc la susceptibilité du maire bisontin, on se dit en effet que les heures sont probablement comptées avant qu'il ne chie lui-même sa pendule.

A moins, peut-être, qu'il fasse exceptionnellement preuve de complaisance à l'égard de la jeune humoriste d'un soir, dont la vanne (visible ICI après1h54) pourrait très bien avoir été soufflée par Jamel Debbouze, son compagnon déjà brouillé avec Montbéliard.



En cette fin d'année, toute l'équipe de Besac.com / FC Zoom se veut compatissante à l'égard de votre estomac,

à qui elle souhaite par avance un bon rétablissement.

.
Publié le lundi 30 décembre 2014 à 12h06

Confirmez-vous la suppression ?