Besançon : Son et lumière

Salué par un spectacle pyrotechnique de haut standing à Belfort, le passage de 2012 à 2013 a été plus sobrement fêté dans la capitale Comtoise, faute de moyens.

Peu coûteuses à mettre en œuvre mais toujours aussi impressionnantes à voir, les illuminations "à la Strasbourgeoise" auront été la principale attraction de la soirée - pour les pompiers -.
Oh la belle rouge oh la belle bleue, un total de cinq véhicules ont ainsi été sacrifiés sur l'autel de la nouvelle année.

Côté sono, les manettes auront été confiées à une quinzaine de bagarreurs éméchés, prodigues en cris et beuglements divers. Un peu trop expérimentale au goût des riverains, leur prestation aura été interrompue prématurément par une patrouille de police.

Les Bisontins sont un public bien difficile à satisfaire.

C.R
Publié le mercredi 2 janvier 2013 à 12h58

Confirmez-vous la suppression ?