Franche-Comté : Bêtes et méchants

Comme un soufflé, ils auront rapidement pris de l\'envergure. Et comme un soufflé, ils seront aussi vite retombés… mais sans qu\'on ne le regrette. Bref, tôt ce matin, une demi-douzaine d\'individus suspectés d\'appartenir à un groupuscule néonazi made in Franche-Comté ont été interpellés dans le secteur de Morteau, par une quarantaine de gendarmes de la région.

Répondant au nom de « Blood & Honour C18 » (\"C\" pour \"Combat\" et 18 pour rappeler les initiales d\'Adolf Hitler qui sont les première et huitième lettres de l\'alphabet), ils avaient fait leur pub nauséabonde il y a deux semaines de cela sur le mur de deux bâtiments du Doubs et du Jura, tout en annonçant sur leur blog « une année révolutionnaire » pour la race blanche… en s\'affichant avec des armes sur une photo de famille. (voir ci-contre)

Photo qui n\'était pas la première du genre, puisque à sa constitution fin 2013, cette bande de fanatiques cagoulés avaient déjà posé fièrement devant l\'objectif... sans alors juger utile de camoufler leurs paluches tatouées. Ce qui n\'aura pas échappé à l\'œil aguerri de Fafwatch, un groupe d\'activistes antifascistes, qui y aura depuis identifié les décorations d\'un jeune facho notoire, déjà condamné à plusieurs reprises pour des agressions à caractère raciste, et donc interpellé ce mardi matin avec son frère et d\'autres compagnons de haine.

Outre une inculpation pour « organisation et participation à un groupe de combat » et « association de malfaiteurs en vue de commettre des faits graves », ils pourraient également être poursuivis pour « port d\'armes » (selon le résultat des perquisitions), « incitation à la haine raciale » et « apologie de crime de guerre »…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?