Jura : Bouc émissaire

Toujours d'attaque pour charger une bonne paire de fesses quand l'occasion se présente, le bouc n'est certes pas le moins bêêêêliqueux des animaux. Mais de là à répondre à la violence par la violence pour espérer lui tenir tête, il est des limites à la cruauté qu'une éleveuse du haut-jura n'avait pas eu de scrupules à franchir durant l'été 2012.

Mieux vaut tard que jamais, cette dernière, visée par une plainte de la SPA de Morez, comparaissait donc en fin de semaine passée devant le tribunal d'instance de Saint-Claude, en raison des diverses maltraitances dont elle se serait rendue coupable à l'égard d'un bouc… qui, au final, avait ni plus ni moins dû être euthanasié au vu de son état.

Reconnaissant l'avoir frappé de plusieurs coups à la tête (jusqu'à lui casser une corne) mais uniquement pour s'en défaire lors d'une charge, l'accusée aura en outre dû s'appesantir sur les difficiles conditions de vie de l'animal, dont elle avait par ailleurs assuré la castration par ses propres moyens…

Mis en délibéré, le jugement devrait cette fois livrer son verdict le 10 octobre prochain.

C.R
Publié le lundi 23 septembre 2013 à 10h37

Confirmez-vous la suppression ?