Besançon : C'est du propre

S'il est un endroit où la propreté des sols importe peu, c'est bien dans un garage automobile. Autant donc vous dire qu'il n'a pas été très difficile de mettre au jour la tentative d'arnaque dont un mécanicien bisontin a dernièrement été la cible, après avoir reçu de la part du tribunal de commerce une injonction de débourser plus de 3 500 euros pour des heures de ménage prétendument impayées… mais surtout jamais demandées et encore moins effectuées.

Après vérification, il se sera en effet avéré qu'un faux contrat avait en vérité été signé au nom du réparateur automobile… par une cliente insatisfaite.

Lors de son jugement en début de mois, celle-ci, âgée de 47 ans, a effectivement reconnu les faits et expliqué avoir agi de la sorte pour « [s]e rembourser » des mauvaises et coûteuses réparations qui auraient été réalisées quelque temps plus tôt sur son véhicule.

Arguments qui n'ont pas dissuadé les juges de lui infliger comme requis 8 mois de prison ferme, eu égard notamment à ses 9 précédentes condamnations pour escroquerie et abus de confiance…

.
Publié le mercredi 23 décembre 2015 à 10h13

Confirmez-vous la suppression ?