Clandestins à l'hôpital

Le chantier du nouvel hôpital de Vesoul se termine, le déménagement a commencé, et la municipalité se demande déjà comment reconvertir l'ancien service hospitalier du centre ville. Pendant ce temps-là, il se passe des choses pas très légales sur le site des Haberges...
Cinq clandestins ont en effet été interpellés mercredi, lors d'un contrôle sur le chantier. Ces indiens et pakistanais travaillaient pour une entreprise parisienne, sans contrat de travail, et avec des faux-papiers. Ils ont été placé au centre de rétention de Metz.
Cette affaire n'est pas une première : 10 clandestins participant aux travaux du nouvel hôpital avaient déjà été interpellés en mai dernier.

Ces évènements ne retarderont toutefois en rien l'emménagement dans l'hôpital des Haberges. Depuis début septembre, personnel et malades s'installent peu à peu dans les nouveaux locaux. Les trente-cinq services répartis en douze bâtiments bénéficieront d'un matériel médical de pointe, qui ne pouvait être installé sur l'ancien site.
Le grand public est invité à découvrir cet hôpital moderne lors de Portes Ouvertes organisées les 19 et 20 septembre.
Publié le lundi 14 septembre 2009 à 12h03

Confirmez-vous la suppression ?