"Contes et légendes" au programme du Festival de Musique de Besançon

Le thème des "Contes et légendes" sera le fil conducteur de la 64e édition du Festival international de musique de Besançon, qui se déroulera du 16 au 26 septembre, ont annoncé jeudi les organisateurs.
L'édition 2011 du festival sera marquée par le fameux concours international de jeunes chefs d'orchestre, qui a lieu tous les deux ans. Les épreuves finales se dérouleront du 18 au 23 septembre.

Cette année, 237 candidats de 42 nationalités différentes se sont présentés aux épreuves de présélection.
Lors de la finale, le 23 septembre, les trois candidats retenus interpréteront "... ombres...", la création mondiale du compositeur suisse Michael Jarrell, écrite sur commande pour le festival bisontin.
"Ce concours permet à de nombreux jeunes chefs d'orchestre, qui n'ont souvent pas eu beaucoup l'occasion de diriger, de se faire connaître", a déclaré devant la presse le directeur du festival, David Olivera.

Le coup d'envoi des festivités sera donné par l'orchestre philharmonique du Luxembourg sous la direction de Sir Andrew Davis, qui interprétera la pièce "Shéhérazade" de Nikolaï Rimski-Korsakov, lors d'un concert gratuit en plein air.
Sir Andrew Davis, directeur musical de l'Opéra de Chicago et artiste associé du festival pour 2010 et 2011, sera le président du jury du concours.
"La Belle au bois dormant" de Louis-Fernand Hérold, qui reposait depuis plus d'un siècle dans la bibliothèque de l'Opéra de Paris, sera recréée le 28 septembre par l'orchestre philharmonique de Bruxelles dirigé par Hervé Niquet.
Vladimir Jurowski, Thomas Zehetmair, Pierre-Laurent Aimard, Anna Caterina Antanacci, Isabelle Faust, Michel Tabachnik ou encore Nikolai Luganski seront des guides de choix pendant les deux semaines de concert.
En clôture du festival, l'orchestre de Besançon-Montbéliard Franche-Comté, dirigé par Jean-François Verdier, interprétera "L'Arlésienne" de Georges Bizet, ainsi que Maurice Ravel, Claude Debussy et Michael Jarrell.

AFP
Publié le vendredi 6 mai 2011 à 14h11

Confirmez-vous la suppression ?