Besançon : Coup de sang d’un coup de cœur

Comme plusieurs millions d'âmes en peine à travers la France, c'est par le biais d'Internet que cette mère célibataire avait espéré retrouver l'amour l'été dernier. S'inscrivant pour cela sur mektoube.fr, site de rencontre s'adressant aux personnes d'origine maghrébine, elle faisait rapidement la connaissance d'un Drômois de 35 ans. Lequel, particulièrement emballé à l'idée d'aller plus loin, ne tardait pas à tout quitter pour rejoindre Besançon... où son enthousiasme n'aura finalement pas trouvé écho auprès de la jeune femme.

La faute à une photo de profil plus engageante que la réalité de ses traits ? On n'en sait trop rien. Le fait est qu'elle lui faisait part de son envie d'en rester là. Décision que le trentenaire aura bien eu du mal à encaisser…

Harcelant alors l'élue de son cœur par téléphone, il lui promettait notamment de lui « mettre une balle dans la tête » ou de la « brûler ». Une bien curieuse façon de… déclarer sa flamme !

Fort heureusement, jamais il ne sera passé des paroles aux actes. Ce qui n'aura pas pour autant privé sa "promise" d'un séjour aux urgences, le jour où elle a refusé son bouquet de fleurs et qu'il lui a imposé en retour un traumatisme crânien et une fracture du nez. Un épisode du reste évitable, au vu des multiples plaintes qu'elle avait déjà déposées à ce moment-là à l'encontre de son imprévisible prétendant…

Finalement interpellé suite à cet accès de violence évalué à 10 jours d'ITT pour sa victime, l'homme, sans antécédents, comparaissait hier devant la justice qui l'a condamné à 10 mois de prison avec sursis et obligation de soins. Soit une peine inférieure aux 12 mois (dont 6 ferme) requis initialement par le parquet, eu égard au « comportement très inquiétant » du prévenu, reconnu égocentrique et mégalomane par un expert psychiatre.

.
Publié le mardi 28 avril 2015 à 10h35

Confirmez-vous la suppression ?