Débat sur le prix des baguettes en Haute-Saône

En 1975, une baguette de pain achetée en boulangerie coûtait en moyenne 0,95 F, soit 14 centimes d'euro. En 2007, elle coûtait 0,75€, et en 2010 0,85€.
Face à cette augmentation, quelques boulangers de Haute-Saône ont récemment décidé de réduire le prix de vente de leurs baguettes. Une initiative qui plait certes aux clients, mais qui suscite beaucoup de critiques de la part des concurrents...

Le premier boulanger à s'être fait remarquer de la sorte est installé à Héricourt : depuis le 16 mai, le prix d'une baguette de pain est passé de 85 centimes d'euros à 70 centimes. Ses autres produits étant toujours vendus au même tarif.
La semaine dernière, une opération semblable a été lancée par un boulanger de Vesoul, qui a baissé de 5 centimes le prix de ses baguettes, mais aussi de ses pains. Ce commerçant explique qu'il ne fait qu'être à l'écoute de ses clients : "J'entends les gens de plaindre de la vie chère, c'est cette musique qui m'a décidé à me démarquer!"
Une généreuse initiative, qui pousse à se demander pourquoi tous les boulangers ne baissent pas ainsi leurs prix?

Les réponses varient...
Pour le président de la Fédération des Boulangers, une telle réduction ne sert à rien : "Est-ce vraiment opportun, sachant qu'une famille de quatre personnes consomme une à deux baguettes par jour, ce qui représente une économie de 3 à 6 euros maximum par mois?"
Les autres boulangers vésuliens expliquent quant à eux qu'ils n'ont tout simplement pas les moyens de baisser leurs tarifs, en raison du coût des charges salariales et de personnels : pour une baguette à 80 centimes, 40 centimes sont destinés au financement de la masse salariale. Autrement dit, réduire le prix du pain revient à supprimer certains emplois de vente et de production. "Est-ce vraiment opportun, vu la conjoncture actuelle et le taux de chômage dans nos régions?" s'inquiète le président de la Fédération des boulangers.

Et du côté des clients, que pense-t-on du prix de la baguette? Chose assez surprenante, les vésuliens ne semblent pas se plaindre des augmentations constatées ces dernières années : "80 centimes, ça me convient. Quoi qu'il en soit, si demain toutes les boulangeries vendent la baguette à 1€, je ne m'arrêterai pas pour autant de manger du pain" affirme un client. Une femme l'approuve, en expliquant que "si [elle] voulait du pain moins cher, [elle] irait en grande surface. Mais [elle] veut avant tout du pain de qualité".
Voilà qui est une bonne nouvelle : contrairement à ce que tout le monde croit, les clients ne seraient pas contre une nouvelle augmentation, pourvu que le pain soit bon!

Laure Godey
Publié le lundi 31 mai 2010 à 12h32

Confirmez-vous la suppression ?