Des caravanes squattent le lac de Vesoul-Vaivre

La semaine dernière, des gens du voyage occupaient illégalement le site de la Malcombe, à Besançon. Depuis quelques jours, d'autres caravanes se sont installées, tout aussi illégalement, sur les rives du lac de Vesoul-Vaivre, alors qu'un rassemblement de Coccinelles doit avoir lieu sur ce site demain.

Plus de 600 VW Coccinelles devaient se réunir ce week-end autour du lac. Cette manifestation prévue depuis plus d'un an devra-t-elle être annulée à cause des gens du voyage? Le préfet de Haute-Saône refuse d'envisager cette possibilité, et depuis le début de la semaine il multiplie les démarches pour contraindre les caravanes à quitter les lieux.

Dimanche, plus de 150 familles de gens du voyage s'installaient sur les pelouses du lac de Vesoul-Vaivre, sans autorisation préalable. Le jour-même, Eric Freysselinard, préfet de Haute-Saône, prenait un arrêté d'expulsion, dénonçant une attitude "irresponsable et regrettable".
Un terrain est pourtant réservé aux gens du voyage à Pusey, une commune toute proche. Mais les nomades dénoncent l'état de ce site, et refusent de s'y installer.

Les désaccords de ce genre, mettant face-à-face les gens du voyage et les services publics, sont fréquents. Mais cette fois, le clash pourrait être plus violent que d'habitude, les deux parties ayant des enjeux importants à défendre.
D'un côté, il y a la 9ème Cox Party et ses milliers de visiteurs, l'une des plus grandes manifestations vésuliennes de l'année.
De l'autre, il y a une mission évangélique, des cérémonies religieuses qui doivent se poursuivre jusqu'à dimanche et auxquelles les gens du voyage ne veulent pas renoncer.

Alors qui, des Coccinelles ou des caravanes, occupera le lac de Vesoul-Vaivre ce week-end? La réponse devrait tomber très vite... et elle risque de ne pas plaire à tout le monde.

Laure Godey
Publié le jeudi 15 juillet 2010 à 13h59

Confirmez-vous la suppression ?