Des chamois à Belfort

Les chamois sont réputés pour leur discrétion : ces animaux de haute et moyenne montagne sont très difficiles à apercevoir. Voilà pour la théorie.
En pratique, ils se rapprochent de plus en plus des villes. Une femelle et son petit ont ainsi été vus hier après-midi à quelques mètres seulement des premières maisons de Belfort.

Les deux animaux ont été aperçus par un promeneur à proximité du quartier des Forges, perchés sur des roches sous la colline de la Miotte. Les pompiers ont été prévenus, ainsi que le Groupement d\'intervention en milieu périlleux, les gardes-nature et un adjudant-chef de la caserne de Belfort.
Plutôt que de venir en aide aux chamois comme il était initialement prévu, il a finalement été décidé de laisser ceux-ci tranquilles. \"S\"ils sont montés là, c\'est qu\'ils vont bien redescendre\" comme l\'a résumé un garde-chasse. D\'autant plus que pour ces animaux habitués à batifoler dans les Alpes, les roches belfortaines doivent sembler bien peu escarpées...

La femelle se montrant énervée par tous ces spectateurs, ceux-ci sont donc repartis, se contentant d\'une surveillance lointaine afin d\'éviter que les animaux ne pénètrent dans le centre-ville.

La présence de ces deux chamois, si elle a surpris les riverains, n\'a en revanche guère ému les gardes-nature du Territoire de Belfort selon qui ces animaux sauvages sont de plus en plus fréquents dans le département. Ils trouveraient en effet plus facilement à se nourrir à proximité des maisons que dans leur habitat naturel.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?