Des retraités pour surveiller le bac

On peut en ce moment croiser des retraités dans les couloirs des lycées. Ils ne sont toutefois pas là pour passer le bac... mais pour surveiller les épreuves!

Depuis 3 ans, les centres d'examens ont en effet la possibilité de faire appel à des "réservistes" : il s'agit de retraités (de l'Education Nationale, mais pas seulement) volontaires pour surveiller des épreuves du bac, qui se sont inscrit directement auprès du rectorat.
Ils sont en doublon avec un enseignant et assurent la distribution des sujets et des copies, donnent les consignes à suivre, etc.
Ces "réservistes" doivent être sur place une demi-heure avant le début des épreuves, et ils sont payés directement par le rectorat.

Cette mesure avait été mise en place par l'Etat dans le cadre de la "reconquête du mois de juin". Pendant toute la durée du baccalauréat, les classes de seconde sont en effet dispensées de cours, leurs enseignants étant réquisitionnés pour surveiller les épreuves. Ces élèves perdent donc deux semaines de cours.
Les "réservistes" sont là pour remédier à ce problème.
Seul petit souci : grâce à ces retraités, il y a des professeurs disponibles pour enseigner aux classes de seconde... mais il n'y a pas de salles libres, celles-ci étant réservées au passage du bac!
Un véritable casse-tête que la plupart des lycées n'ont pas encore pu résoudre.

La soi-disant "reconquête du mois de juin" ne fait donc que des heureux : les retraités peuvent gagner facilement un peu "d'argent de poche", tandis que les élèves de seconde continuent à avoir deux semaines de vacances supplémentaires!

R. Hingray
Publié le jeudi 17 juin 2010 à 11h03

Confirmez-vous la suppression ?