Besançon : Des signatures pour des voix

Accompagné de ses fidèles chiens de garde Michel Omouri, Jean Rosselot et Jean-Marie Girerd, le candidat UMP des prochaines municipales Pascal Bonnet fait actuellement la tournée des bars et autres commerces de Besançon pour dénoncer haut et fort l\'augmentation de la cotisation foncière des entreprises (CFE), véritable coup dur pour des professionnels déjà victimes de \"l\'effet tram\".

Pétition à la main, le nouveau défenseur de la veuve et de l\'orphelin revendique ainsi le droit aux entrepreneurs en difficulté de bénéficier d\'un aménagement de leur impôt. De quoi très certainement s\'attirer leurs bonnes grâces au passage.

Alerté en décembre dernier de l\'urgence de la situation, Jean-Louis Fousseret n\'aurait, selon les dires de l\'élu de l\'opposition, pas daigné lever bien haut le petit doigt, se contentant d\'évoquer une possible « négoci[ation] avec les services fiscaux » sans y donner suite.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?