Dijon veut nous voler l\'orchestre Victor Hugo de Franche-Comté !

La fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté n\'en finit pas de faire des dommages collatéraux.

Marie-Guite Duffay, la présidente de la région, a déjà débuté sa réflexion : une fusion des deux orchestres régionaux doit avoir lieu. Tel Christophe Lambert dans le film Highlander, la présidente veut couper des têtes.

Mais la fusion pourrait s'avérer plus compliquée que nécessaire, car les deux orchestres (un pour Dijon et l\'autre pour Besançon) n\'ont pas les mêmes statuts juridiques. Or, il est difficile de mélanger des choux et des carottes.

Si le lieu du siège du futur grand orchestre régional de Bourgogne-Franche-Comté ne fait guère de doute (le nom de la ville commence par « Di » et finit par « jon »), la bonne nouvelle vient de la direction qui devrait revenir à Jean-François Verdier, l\'actuel directeur artistique et musical de l\'orchestre Victor Hugo Franche-Comté.

Autre grand sujet de discussion : quels sont les musiciens qui resteront ?

Car, en regroupant les effectifs des deux formations musicales, on arrive à une centaine de personnes. Un nombre beaucoup trop grand pour un seul orchestre…

Des têtes vont encore tomber !
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?