Du gaz de schiste dans le sous-sol jurassien?

Le journal Le Progrès a découvert que de nombreuses sociétés pétrolières étrangères ont obtenu des permis d'exploration miniers dans le Jura.
Officiellement, ces recherches ont pour objectif de découvrir "du pétrole et du gaz de houille". Officieusement, ces sociétés seraient plutôt intéressées par le gaz de schiste, une nouvelle source d'énergie qui fait polémique actuellement.

Le gaz de schiste est un "gaz non-conventionnel", de plus en plus utilisés aux Etats-Unis, et qui intéresse également beaucoup l'Europe, l'Asie et l'Australie. Son extraction est coûteuse, mais a un risque d'échec très bas, ce qui le rend très intéressant pour les sociétés de production d'énergie.
Ce gaz fait toutefois polémique en raison des dégâts environnementaux que produit son extraction, qui oblige à creuser à plus de 2000 mètres sous terre. Ainsi aux Etats-Unis, il a été prouvé que des fuites de gaz ont contaminé l'environnement, notamment les nappes phréatiques. Il est donc très probable que des eaux potables aient été touchées, et soient devenues fortement radioactives.

C'est sans doute pour ces raisons que les recherches menées dans le Jura restent très confidentielles. La plupart des élus locaux n'en ont même pas eu connaissance.
Les Ecologistes ont toutefois décidés de mener prochainement des actions de mobilisation, si l'information se confirme du moins. Car pour l'instant, face au manque de communication du gouvernement, nous ne pouvons faire que des suppositions quant aux motifs des recherches dans les sous-sols jurassiens...

R. Hingray
Publié le mardi 15 mars 2011 à 15h45

Confirmez-vous la suppression ?