Besançon : Du pain sur la planche

Deux ans après avoir été désaffectée, la caserne Vauban de Besançon s\'apprête à accueillir de tout nouveaux pensionnaires. Lesquels, comme les militaires, portent une tenue réglementée… mais bien moins kaki que flashy. Nous voulons parler des ouvriers du BTP chargés de donner vie sous leur gilet fluo au projet de destruction-reconversion voté en janvier 2014 par la municipalité de la capitale comtoise.

Pour commencer, c\'est une pelle de 20 tonnes qui, dès aujourd\'hui, va faire son entrée sur le site de 7 hectares, en vue de procéder d\'ici peu à des fouilles archéologiques. Un travail de 3 semaines minimum qui devrait ensuite déboucher sur une phase de démolition intensive dont 28 corps de bâtiments feront les frais à partir de décembre. L\'objectif étant que place nette soit faite pour le printemps.

Pourra alors débuter le gros du chantier, qui à terme verra se dresser 60 000 m² de logements, 4 000 m² de bureaux, 2 000 m² de commerces et une dizaine d\'ateliers d\'artistes à l\'horizon 2024.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?