En brûlant la voiture de son patron, il pensait bien faire

Il y a encore un peu plus d\'un an et demi, Saïd était employé dans une TPE de Montbéliard (25). Mais ses absences chroniques mettaient en danger l\'activité de l\'entreprise.

C\'est bien simple, certaines semaines, il ne venait travailler qu\'un jour sur deux ! Un jour, il prétexte se rendre au chevet d\'un membre de sa famille, récemment hospitalisé.

Or, le patron apprend qu\'il avait, en fait, passé la nuit en boîte de nuit.

Lassé par ces mensonges incessants, Saïd est finalement licencié.

Est-ce que le jeune homme de 28 ans va se servir de cette déconvenue pour se remettre en question ? En quelque sorte, puisqu\'il décide d\'incendier la voiture de son patron.

Est-ce un esprit de vengeance qui a animé le jeune homme à ce moment ou pensait-il vraiment se faire justice lui-même ?

Le tribunal qui a entendu cette drôle d\'histoire a fini par trancher en condamnant Saïd à six mois de prison ferme. C\'était déjà sa troisième condamnation !
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?