Excès de PV à Vesoul

Plus de 500 automobilistes ont été flashés jeudi soir sur la rocade de Vesoul en moins de 3 heures! La signalisation prêtant toutefois à confusion ce jour-là, les P.-V. ont été annulés et classés sans suite.

Suite à des travaux de "réparations localisées" sur la chaussée, un panneau de limitation à 50 km/h avait été laissé sur un terre-plein à la sortie du rond-point de la Vaugine, en raison de quelques gravillons persistants. Ce panneau étant la seule trace visible des travaux effectués, de nombreux automobilistes ont toutefois cru qu'il s'agissait d'un oubli et n'en ont pas tenu compte.
Quelle ne fut donc pas leur surprise de se faire flasher à hauteur de l'hôpital à 80 km/h en moyenne, cette route étant habituellement limitée à 90 km/h!

En trois heures, plus de 500 automobilistes ont ainsi été flashés par un radar embarqué réglé sur 50 km/h. Certains d'entre eux, se sentant "piégés" par les policiers et par cette limitation qui n'avait plus lieu d'être, ont été se plaindre au commissariat.
Les policiers ont déclaré avoir agi sur ordre du Conseil Général, "pour faire respecter la limitation et garantir la sécurité des automobilistes".
Le Conseil Général reporte quant à lui la faute sur un de ses agents qui aurait signalé au commissariat cette route temporairement limitée "sans en informer sa hiérarchie".

Vendredi, l'affaire a fait le tour des administrations vésuliennes. La conclusion a été apportée en fin de journée par le procureur de la République : les P.-V. ont été classés sans suite et ne seront donc pas envoyés.
Le directeur du cabinet du préfet a avoué que ce contrôle n'était pas une très bonne idée et desservait la "politique en matière de sécurité routière".

R. Hingray
Publié le lundi 11 avril 2011 à 15h28

Confirmez-vous la suppression ?