Grand Besançon : Le week-end de tous les records

Phénomène de mode en plein essor, le vol à main armée connaît un succès fou dans la capitale comtoise et ses environs. Ce week-end, pas moins de trois commerces allant du petit détaillant à la grande surface, en ont eu pour leurs frais. Pour qui veut être \"hype\", c\'est sans conteste l\'activité à faire en ce moment !

Mené dans une boulangerie des Tilleroyes vendredi soir à l\'heure de la fermeture, le premier braquage aura permis à trois gaillards encagoulés de faire main basse sur plusieurs centaines d\'euros en arborant matraque et arme de poing. Un modèle d\'efficacité qui se sera soldé par le gazage d\'un témoin à la bombe lacrymogène. Imparable !

Moins en réussite, deux brigands en culotte courte de 16 et 17 ans sans antécédents judiciaires s\'essayaient eux aussi à l\'exercice dans un bureau de tabac du quartier Saint-Claude, le lendemain vers 13h. A peine le temps de s\'emparer de quelques malheureuses cartouches de cigarettes et de filer que leur escapade prenait déjà fin : alertée par le gérant de l\'établissement, la police les aura vite repérés non loin de là, essoufflés qu\'ils étaient après une course à grande foulée. L\'amateurisme a ses limites.

Bouquet final enfin, quatre braqueurs exigeaient ce même samedi à 19h le contenu de la seule caisse encore ouverte du supermarché Colruyt d\'Avanne-Aveney, où trois employés et une demi-douzaine de clients étaient encore présents. Repartis sans laisser de traces avec un montant tristement dérisoire en fin de compte, ils réunissaient une fois encore (coïncidence ?) le trio gagnant cagoule-matraque-arme de poing : un \"must\" pour ceux qui parmi vous prévoiraient de se prendre au jeu...

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?