Grève après l\'agression d\'un chauffeur de bus à Besançon

Aucun bus ne circule aujourd\'hui à Besançon. Suite à l\'agression d\'un de leurs collègues hier, les conducteurs ont en effet décidé à l\'unanimité d\'un mouvement de grève spontanée.

Hier après-midi, un jeune homme a agressé la passagère d\'un bus avant de frapper le conducteur au visage. Il s\'est apparemment mis en colère car le bus était en panne.

Le conducteur s'est vu prescrire un jour d'arrêt de travail. En signe de solidarité, l\'ensemble de ses collègues a refusé de travailler aujourd\'hui.

Cette grève spontanée fait suite à trois jours de grève pour l\'amélioration des conditions de travail.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?