Il tue sa femme en 1984, tente d'assassiner sa compagne en 1999 puis son propre fils en 2007

Ce vésulien d'origine, installé à Besançon depuis 2005 et aujourd'hui âgé de 58 ans sera jugé à partir de mercredi en première instance par les assises du Doubs pour une tentative d'assassinat en mai 2007 sur la personne de son propre fils. Considéré par les psychiatres comme un psychopathe dangereux et imprévisible surtout quand il boit, il avait égorgé son fils âgé de 30 ans à la suite d'une partie de carte très alcoolisée parce que ce dernier s'était endormi sur le canapé. Une incorrection qui déclencha chez son père une fureur irrépressible et l'amena à lui porter plusieurs coups de couteau de cuisine à la gorge et à l'abdomen avant d'alerter ses voisins, fort heureusement des étudiants en médecine. Adepte de la boisson et de l'arme blanche, Il avait déjà en 1988 assassiné sa femme de sept coups de couteau, puis au terme de six années d'enfermement il tentait d'étrangler et de poignarder en 1999 sa nouvelle compagne rencontrée dans un centre hospitalier spécialisé jurassien. Une tentative de meurtre à la suite de laquelle il était condamné à 11 ans de réclusion, il était en libération conditionnelle depuis 2005.
Publié le lundi 1 décembre 2008 à 11h06

Confirmez-vous la suppression ?