Incendie du petit train de Noël de Lons-le-Saunier

L\'entrepôt du forain Bailly-Cochet de Clairvaux a brûlé dimanche matin. L\'intégralité des manèges conservés dans ce hangar ont été détruit dans l\'incendie, dont certains qui avaient plus d\'un siècle.
Ces attractions carbonisées, c\'est une petite partie du patrimoine jurassien qui s\'en va. Mais pour l\'instant, l\'heure n\'est pas au chagrin. Car parmi les manèges brûlés se trouvait le petit train de Noël qui devait orner la place de la Liberté de Lons-le-Saunier pendant ce mois de décembre...

Ce petit train, qui était l\'année dernière à Besançon, était annoncé comme l\'attraction phare des festivités de Noël 2009. Il devait arriver hier matin à Lons-le-Saunier, les rails et le décor étaient installés depuis plusieurs jours déjà sur la Place de la Liberté.
L\'inauguration devait avoir lieu samedi, en même temps que le lancement des illuminations de Noël.
Et voilà que la \"star\" de l\'année n\'est plus qu\'un tas de cendre!

\"C\'est une catastrophe!\" selon l\'adjoint à l\'animation de la ville. Il ne restait en effet hier que 5 cinq jours à la municipalité pour tenter de\"sauver\" les animations de Noël.
L\'industriel forain Bailly-Cochet est lui aussi sur le pied de guerre. Bien qu\'il ait perdu pour plus de 300 000€ de manèges, il ne laisse pas tomber Lons-le-Saunier et remue ciel et terre pour tenter de trouver un petit train de rechange : \"Je me bats pour ne pas laisser la ville de Lons sans petit train. Je suis en contact avec l\'Italie et l\'Allemagne, entre autres. Le petit train de substitution ne sera peut-être pas un petit train de Noël mais ce sera un petit train. Il n\'y en a pas beaucoup de libres en cette période de fêtes, mais j\'en ai trouvé deux : un dans le Sud de la France et un en Belgique, reste à négocier, j\'attends les photos.\"

Si aucun petit train de remplacement n\'a encore été déniché aujourd\'hui, la municipalité tentera de trouver une autre attraction pour Lons-le-Saunier.
Mais en cette période de fêtes, peut-être un miracle de Noël aura-t-il lieu?

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?