Inquiétude pour les retraites dans les lycées

La quatrième journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites voit arriver de nouveaux manifestants en la présence des lycéens.

Jusqu'à maintenant, seuls les salariés et quelques retraités participaient aux manifestations, et protestaient contre la décision du gouvernement de repousser l'âge des retraites à 67 ans. Depuis la semaine dernière, ils ont été rejoint par des lycéens.
Cela semble au premier abord logique : les lycéens sont les travailleurs de demain, cette réforme les concerne donc directement. Malheureusement, la plupart des élèves grévistes sont beaucoup plus motivés par la perspective de rater quelques heures de cours, que par la volonté de faire flancher le gouvernement...

Ce matin, une centaine de lycéens manifestait dans les rues de Pontarlier. La radio "Plein air", désireuse de connaître le point de vue de ces jeunes sur la réforme, en a interrogé quelques uns. Les réponses recueillies ont toutefois été très décevantes...
La majorité des adolescents s'est révélé incapable d'expliquer précisément la raison de sa présence dans la rue, plutôt que sur les bancs de l'école. Ils étaient là pour protester, sans bien savoir contre quoi...
Plus grave, certains de ces jeunes gens distribuaient des tracts de partis politiques, sans comprendre le message qu'ils étaient sensés faire passer.

Ne généralisons toutefois pas : une petite minorité de lycéens pontissaliens a répondu avec pertinence aux journalistes de Plein Air, avec des arguments prouvant une capacité de réflexion certaine.
Sans doute ces élèves font-ils la fierté de leurs professeurs, ceux-ci étant beaucoup plus mobilisés en Franche-Comté que dans le reste de la France.

Source : Plein air

R. Hingray
Publié le mardi 12 octobre 2010 à 15h39

Confirmez-vous la suppression ?