Justice : Amour (re)naissant

Auteur de violences conjugales, un quinquagénaire comparaissait hier devant le tribunal de Montbéliard.

Soumis à un régime sans sexe par son épouse, l'homme sous pression avait vainement tenté d'écourter ce non-vœu d'abstinence par la force, le 26 août dernier. Passablement éméché ce soir-là, il s'était plus que jamais heurté au refus de sa belle qui n'avait eu nul autre choix que de trouver refuge dans les toilettes pour se défaire du satyre à la gifle facile.
En possession de son téléphone, elle avait alors été en mesure de prévenir la gendarmerie qui mettait un terme à la triste complainte du mari, pleurant sur son couple déchu.

Au bord de la rupture au moment des faits, chacun des conjoints réunis hier affirmait avoir mis de l'eau dans son vin.
Leur histoire d'amour originellement fracturée par la mort brutale d'un fils, ils aspireraient désormais à davantage de quiétude ; elle délaissant les sites de rencontres, lui modérant ses pressantes avances.

Interpellé par la complexité du dossier, le tribunal aura finalement condamné l'accusé à deux mois de prison avec sursis contre quatre mois initialement requis.

GéPé
Publié le mardi 4 décembre 2012 à 16h18

Confirmez-vous la suppression ?