Justice : Et patatra

Interpellés en septembre dernier après avoir négligemment catapulté sur le chemin de ronde de la maison d'arrêt de Besançon des substances illicites destinées à des prisonniers, deux jeunes de 23 et 24 ans bien connus de la justice ont été condamnés à une peine de trois mois de prison ferme, ce mercredi.

Au delà de cette bévue stratégique, nos bons samaritains n'avaient pas manqué d'imagination au moment des faits : joliment paquetés, les 29g de résine de cannabis tombés dans les bras des gardiens avaient été dissimulés dans des pommes de terre évidées.

L'audace de cette cuisine expérimentale n'aura pas été du goût de tout le monde.

C.R
Publié le samedi 3 novembre 2012 à 10h58

Confirmez-vous la suppression ?