L\'Université de Belfort-Montbéliard s\'allie à Troyes

Les universités de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) et de Troyes (UTT) vont s\'associer pour créer une Université de Technologie de France (UTF) \"plus visible sur la scène internationale\", a-t-on appris mardi auprès des deux établissements.

Le projet, qui doit voir le jour en janvier 2012, a été approuvé par le conseil d\'adminitration de l\'UTBM en décembre 2010 et par celui de l\'UTT en janvier, a précisé Christian Lerminiaux, directeur de l\'UTT et administrateur provisoire de l\'UTBM.
Il sera présenté dans les prochains mois aux autorités de tutelle - ministère de l\'Enseignement et de la Recherche et Conseil d\'Etat - qui doivent encore donner leur accord, a-t-il ajouté.

L\'UTF devrait conserver les sites actuels de Troyes et de Belfort-Montbéliard avec des spécialisations spécifiques au niveau de la recherche.
\"Le rapprochement de nos deux établissements est un pas important vers une entité française capable de parler d\'égal à égal avec les universités technologiques connues et réputées comme celles de Delft, Munich, Copenhague ou Lausanne\", a expliqué Christian Lerminiaux.

Une structure regroupant l\'UTBM et l\'UTT représenterait 5.000 étudiants, 1.000 diplômés par an et 390 enseignants-chercheurs pour un budget annuel de 80 millions d\'euros, selon les deux universités.

La troisième université française de technologie, à Compiègne, n\'a pas souhaité s\'associer au projet, préférant se rapprocher de l\'université parisienne Pierre et Marie Curie, dans le cadre du PRES (Pôle de Recherche et d\'Enseignement supérieur, NDLR) Sorbonne Universités.

L. L.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?