La fessée bientôt interdite?

La pédiatre et député UMP Edwige Antier va prochainement déposer un projet de loi visant à rendre illégaux tous les châtiments corporels, dont la fessée.
Cette punition aux origines antédiluviennes sera-t-elle bientôt passible de prison? Non, que les parents se rassurent... L\'interdiction de la fessée ne serait pas inscrite dans le Code Pénal, mais seulement dans le Code Civil, \"comme en Allemagne\". \"L\'article serait lu aux parents lors du mariage. Une loi, c\'est dire que l\'Etat pose une interdiction. Et la faire connaître, c\'est changer les mentalités. Quand la Suède a interdit [la fessée] en 1979, 70 % des parents y étaient opposés. Aujourd\'hui, ils ne sont plus que 10 %\" rappelle Edwige Antier.
Elle souligne également que la France est en retard sur le sujet : 18 états européens ont en effet déjà interdit la fessée. Et les Etats-Unis devraient suivre le mouvement d\'ici la fin de l\'année.

La France se montre donc mauvaise élève en matière de châtiments corporels. Encore aujourd\'hui, beaucoup de parents restent attachés à \"la petite fessée de temps en temps, qui ne fait de mal à personne\".
Un geste pourtant inutile, voire dangereux selon Edwige Antier : \"Plus on lève la main sur un enfant, plus il devient agressif. [...] On ne peut plus laisser entendre que ce n\'est pas grave ou, même pire, que ça a une vertu éducative alors que c\'est exactement le contraire\".

Des arguments auxquels Xavier Bertrand, le secrétaire général de l\'UMP, ne s\'est pas montré très sensible : \"Qu\'Edwige Antier s\'exprime en tant que pédiatre, c\'est son droit, elle a sa conception des choses. Mais des lois sur tout, partout, ça va bien...\" a déclaré Xavier Bertrand sur BFM.
Cette déclaration lui vaudra-t-elle une fessée?
Car celle-ci est encore tout à fait légale : la proposition de loi d\'Edwige Antier doit être soumise à l\'Assemblée Nationale, puis éventuellement débattue en séance publique, et encore plus éventuellement votée avant de devenir effective.
Un parcours du combattant, qui laisse à penser que la fessée a encore de beaux jours devant elle, au grand désespoir des enfants pas sages...

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?