La lente agonie de Word Tricot à Lure

Il n'y a que dans les contes de fées que les petits viennent à bout des grands. Dans la réalité, les PME honnêtes se font "manger" par les grandes entreprises intouchables.
Retour sur l'histoire de la société World Tricot, installée à Lure en Haute-Saône, et dont le destin se joue aujourd'hui au tribunal de Vesoul.

World Tricot a été créée il y a plus de 20 ans par Carmen Colle, qui souhaitait "venir en aide aux femmes en difficulté en leur redonnant une dignité par le travail."
Cette entreprise a été une des premières sociétés françaises à introduire la maille dans le Prêt à Porter et la Haute Couture. Son savoir-faire lui a permis de travailler avec les plus grandes marques françaises et étrangères.

Parmi les principaux clients de World Tricot, se trouvait la Maison Chanel. C'est cette grande entreprise qui a provoqué le déclin de la petite société haut-saônoise...
En 2005, World Tricot avait proposé de nombreux échantillons à Chanel, qui les a presque tous refusés. Mais quelques mois plus tard, Carmen Colle reconnaissait les échantillons en question sur des produits Chanel!
World Tricot a donc porté plainte contre la célèbre maison de haute couture, lui reprochant des "agissements malhonnêtes et des vols".
S'ensuivit cinq années de procès, qui affaiblirent considérablement World Tricot, qui ne put d'ailleurs jamais prouver sa bonne foi. Sans compter que suite à cette affaire, la maison Chanel réduisit ses commandes à la société luronne, ne lui confiant plus que des travaux mineurs. La plupart des maisons de haute couture françaises cessèrent à leur tour de passer commande à cette PME.

De fil en aiguille, les problèmes financiers de World Tricot sont devenus de plus en plus importants. Il y a quelques mois, la société a été placée en redressement judiciaire.
La PDG Carmen Colle n'a toutefois pas baissé les bras. Elle a contacté de nombreux politiques, dont Nicolas Sarkozy, a demandé des aides à la Région. Les portes ouvertes se sont multipliées. Mais tout cela n'a pas suffit à combler le déficit de plus en plus important de cette PME.
Lundi, aucun candidat ne s'était encore présenté pour racheter la société. Il est donc probable que le jugement qui a lieu aujourd'hui à Vesoul se solde par la liquidation de World Tricot.

Hier, Carmen Colle a tenté une dernière fois d'alerter l'opinion publique et de sauver son entreprise en mettant en ligne les documents en sa possession, témoins du lent déclin de World Tricot.
Intitulé "L'art et la manière de tuer une PME", ce dossier comprend notamment des lettres envoyées à Chanel, dont certaines sont purement et simplement restées sans réponse. Comme si cette grande société se souciait peu des problèmes d'une petite entreprise haut-saônoise et de sa dizaine de salariés.

Le dossier est accessible sur le blog de World Tricot : worldtricot.unblog.fr

Conclusion du jugement >>

Laure Godey
Publié le mardi 6 juillet 2010 à 14h49

Confirmez-vous la suppression ?