Le calvaire d\'une femme obèse à Audincourt

La semaine dernière, une femme obèse habitant dans un immeuble du centre-ville d\'Audincourt est restée par terre pendant trois jours, sans manger, sans boire, dans l\'impossibilité de se lever et d\'appeler au secours.

Samedi matin, un homme a appelé les pompiers parce que sa fille de 49 ans, avec laquelle il vit, était tombée. Les secours ont trouvé cette femme, qui pèse plus de 180 kg, assise près de son lit, incapable de se relever.
Transporter la malade sur une civière étant impossible en raison de son poids, les pompiers ont dû trouver une autre solution : ils l\'ont passée par la fenêtre (la dame vit au premier étage). Ils ont été aidés par le Groupe de recherche et d\'intervention en milieu périlleux, qui a fourni du matériel habituellement utilisé pour des secours en montagne ou en spéléologie.

Deux heures de travail ont été nécessaires avant que la dame puisse être dégagée de sa chambre et transportée au centre hospitalier de Montbéliard.
Les manoeuvres ont été suivies par de nombreux voisins et passants curieux.

Lorsqu\'enfin cette quadragénaire à la santé fragile a été installée dans un lit d\'hôpital, elle a expliqué qu\'elle avait vécu un véritable calvaire au cours des jours précédents.
Sa chute a en effet eu lieu trois jours auparavant, au moment où cette dame se levait. Plutôt que d\'appeler immédiatement les secours, son père a laissé sa fille à terre jusqu\'au samedi matin. Pendant ces trois jours, la malade n\'a pas eu à manger, ni à boire, elle n\'avait aucune couverture et gisait dans ses excréments...

Interrogé, le père a expliqué que sa fille \"se débrouillait\". Une enquête sociale a été ordonnée.
On ne connaît pas l\'état de santé actuel de la quadragénaire, mais il semble qu\'elle soit restée consciente pendant les trois jours, et qu\'elle ne souffre d\'aucune blessure grave.

Rédaction : Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?