Le festival Bien Urbain investit l\'espace public à Besançon

Plusieurs signatures de l\'art ornent à partir de jeudi les murs de Besançon de peintures, d\'affiches ou d\'installations éphémères dans le cadre du festival Bien Urbain, qui investit pendant un mois l\'espace public.

Jusqu\'au 30 septembre, une dizaine de murs du campus universitaire et du quartier Battant, situé au centre-ville en secteur protégé, deviendront des supports artistiques, selon les organisateurs.
\"L\'art ne se cantonne pas aux galeries: le propos de ces artistes est d\'être dans l\'espace public. Certains passants se sentiront agressés, d\'autres apprécieront, mais tous seront touchés\", explique David Demougeot, président de l\'association Juste Ici, organisatrice de l\'événement.
\"Les artistes s\'imprègnent du quartier où ils créent leurs oeuvres et des gens qui y vivent, qui y passent\", ajoute-t-il.

Par ses affichages grand format, le Français Ox, membre du collectif Les frères Ripoulin, instaurera un dialogue ludique avec le passant sur la place des panneaux publicitaires.
L\'Italien Moneyless créera des installations plastiques aériennes à base de fils de couleur, pendant que les Espagnols Sam3, Escif, San, l\'Argentin Hyuro et les Français Nelio, Zerozedrip et Tblr*One peindront sur les murs sélectionnés.

Au terme de chaque réalisation, les curieux pourront rencontrer l\'artiste au pied de son oeuvre. Des parcours pour aller d\'une oeuvre à l\'autre sont organisés pendant tout le festival.

Le budget global de Bien Urbain est de 20.000 euros, financé à 50% par la ville de Besançon.

AFP
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?