Le festival TGV Génériq sur les rails de l\'axe Rhin-Rhône

Articulé autour de onze villes sur la future ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, de Dijon à Fribourg (Allemagne), le festival TGV Génériq propose du 12 au 19 décembre les nouvelles tendances de la scène musicale actuelle, ont annoncé jeudi les organisateurs.

Une centaine de rendez-vous musicaux, donnés par 68 artistes pop, rock, électro, métal ou hip-hop, sont attendus dans des lieux insolites ou des traditionnelles salles de concerts de Bourgogne, Franche-Comté, Alsace et dans la ville allemande.
Au côté d\'artistes confirmés comme Moriarty, Gaëtan Roussel, Cocoon ou Florent Marchet, le festival veut mettre en lumière des groupes prometteurs tels que A place to Bury Strangers, Monarchy, King Charles, The Hillbilly Moon Explosion, Syd Matters, Crazy B, Cascadeur, Medi, Barcella, ou encore Jessie.
Jamaïca, Bomba Estero, DJ Mehdi, The Toxic Avenger, The Teenage Bad Girl, Ninjasonik et Das Racist seront également au programme des soirées dancefloor.
Les scènes régionales seront représentés avec, entre autres, Yulès, Slide on Venus, Joan, My Lady ou encore les très jeunes Carbon Airways.
Plusieurs concerts destinés aux enfants sont aussi programmés.

\"Ce festival est unique en son genre en France, de par sa vaste zone géographique et son système d\'organisation coopérative entre sept structures culturelles de l\'axe métropolitain Rhin-Rhône\", a dit l\'un des programmateurs, Christian Alex, lors d\'une conférence de presse.
TGV Génériq est porté par le festival des Eurockéennes de Belfort et les salles de musique actuelle du grand Est de la France que sont La Vapeur de Dijon, La Rodia en chantier de Besançon, La Poudrière de Belfort, Le Moloco de Montbéliard et le Noumatrouff de Mulhouse.

La SNCF, qui prévoit l\'ouverture de la ligne grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône en décembre 2011, est partenaire privilégié du festival Génériq. Comme le festival, la LGV passera par Dijon, Besançon, Belfort et Mulhouse.

Le budget du festival est d\'environ 600.000 euros, ont annoncé les organisateurs qui attendent près de 15.000 personnes.

Le programme détaillé est visible Internet : www.generiq-festival.com
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?