Le Grand Tétras invité surprise de la Transjurassienne

La Transjurassienne, l\'une des plus longues épreuves de ski de fond du monde, n\'aura peut-être pas lieu cette année. Pour une fois, ce n\'est pas le manque de neige qui est en cause, mais un participant dont les skieurs se seraient bien passés : le Grand Tétras, une espèce protégée.

La Direction Régionale de l\'Environnement de l\'Aménagement et du Logement (Dreal) de Franche-Comté a en effet émis un avis dévaforable à la tenue de la course sur son tracé habituel, entre Lamoura et Mouthe. Des espèces protégées vivent dans ce secteur, dont le Grand Tétras, qui fait l\'objet d\'une stratégie nationale de conservation depuis 2009.
La DREAL a demandé à la Trans\'Organisation de réfléchir à un autre tracé. Or renoncer à un parcours qui est le même depuis plus de 30 ans, c\'est risquer de perdre le label Worldloppet. La Transjurassienne est en effet la seule épreuve française à être inscrite au calendrier de la Wordloppet, le circuit mondial des courses de ski de fond de longue descente.

La décision finale quant à l\'avenir du tracé de la Transju sera annoncée le 15 janvier. En attendant, un comité de soutien a été créé, qui a déjà réunis plus de 5000 signatures.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?