Besançon : Les balles ont parlé

A croire que l'école maternelle Charles Fourier est un lieu d'inspiration pour les détraqués, hier après-midi vers 13h30 à Besançon, c'est à deux pas de cet établissement concerné en 2010 par une mémorable prise d'otages qu'une altercation sanglante s'est jouée entre des parents d'élèves… au motif que leurs marmots respectifs, scolarisés au collège Voltaire voisin, avaient pris pour habitude de se chamailler dans la cour de récré.

Soit, vous en conviendrez, une raison bien futile pour en arriver à… tirer sur quelqu'un. D'autant plus que la victime des coups de feu est en fait un homme d'une vingtaine d'années ayant simplement voulu mettre un terme au conflit opposant donc depuis déjà plusieurs semaines son agresseur à une mère de famille, que le fou de la détente se sera alors contenté de braquer avec son pistolet-mitrailleur avant de mettre les voiles.

Pour sa part touché grièvement aux membres inférieurs et supérieurs, le malheureux médiateur aura dû être transporté d'urgence à l'hôpital, où, par chance, ses jours ne sont aujourd'hui plus en danger.

De son côté, la police recherche toujours activement le tireur de 48 ans… dont les menaces arme à la main avaient déjà fait l'objet d'un signalement quelque temps plus tôt...
Publié le mardi 15 décembre 2015 à 09h25

Confirmez-vous la suppression ?