Les cloches sonnent toujours deux fois

Deux sonneries à 1h. Quatre sonneries à 2h. Et ving-quatre sonneries à minuit! Cela fait beaucoup... Depuis des années, les cloches de Pouilley-les-Vignes sonnent pourtant en double, de jour comme de nuit.

Jusqu\'à maintenant personne ne s\'était plaint. Certains habitants ont même construit à côté de l\'église en toute connaissance de cause, et ils apprécient que leur vie soit rythmée par le son des cloches.
Ces sonneries ne sont pourtant pas au goût de tout le monde. De jour passe encore, mais être réveillé à minuit par vingt-quatre coups de cloches, cela devient vite lassant!
C\'est en tout cas ce qu\'une vingtaine de famille de cette commune du Doubs a tenté d\'expliquer aux représentants de la paroisse dans une lettre écrite en commun. L\'Eglise, bien embêtée, n\'a pas eu le temps de trouver une solution qu\'un second courrier arrivait, cette fois pour défendre les cloches!

Face à ces prises de position, quelques solutions ont été timidement avancées. Le maire proposait de renoncer au doublement des sonneries.
Pour les mécontents, douze coups de cloches à minuit, c\'était encore trop! Ceux-ci demandait donc à ce que les sonneries soient interrompues de 22h à 7h du matin.

Le sort des cloches de Pouilley-les-Vignes a finalement été remis entre les mains du conseil municipal. Et pour une fois que la mairie traite des affaires de l\'Eglise, elle ne fait pas les choses à moitié : rien ne changera! Les cloches continueront à sonner, deux fois, et toutes les nuits, n\'en déplaise à certains...
Une décision démocratique, puisque les défenseurs des sonneries étaient cinq fois plus nombreux que les râleurs.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?