Les Jeux Olympiques au coeur d\'une arnaque bisontine

Un étudiant nigérian domicilié à Besançon a participé à un vaste réseau d\'escroquerie autour d\'un faux concours publicitaire pour les Jeux Olympiques.

Une fois de plus, internet a été utilisé à des fins pas très catholiques. L\'automne dernier, plusieurs internautes ont été contactés via des réseaux sociaux. Leur photo avait \"séduit\" les organisateurs d\'un jeu-concours, qui voulaient les utiliser pour une campagne publicitaire pour les JO de Londres. On proposait donc aux heureux gagnants d\'échanger leur photo contre des chèques voyage. A charge ensuite pour les internautes de s\'acquitter de frais de dossier conséquents (2 400 € de frais de dossier pour 3 000 € de chèques voyage gagnés).
En réalité bien sûr, il n\'y avait ni jeu-concours, ni campagne publicitaire d\'aucune sorte. Même les chèques voyages étaient faux : ils provenaient de comptes clôturés.

L\'arnaque a été découverte en novembre 2011, lorsque des enquêteurs ont ouvert un colis en provenance du Nigeria, qui contenait 291 faux chèques voyage. La destinataire était une femme qui, tombée sous le charme d\'un internaute, avait accepté d\'envoyer ces chèques aux quatre coins de l\'Europe, aux lauréats du fameux concours.

L\'enquête a permis de montrer que tous les gagnants avaient été contactés via un ordinateur de l\'Université de Franche-Comté. Il fut ensuite facile de remonter jusqu\'à un étudiant du Centre de Linguistique Appliquée (CLA) de Besançon.
Celui-ci a affirmé n\'avoir joué qu\'un petit rôle dans cette arnaque. Selon les enquêteurs, il serait toutefois l\'un des principaux organisateurs de la combine. Le jeune homme a été condamné à 8 mois de prison ferme.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?