Les lycéens dans la rue pour rien à Vesoul

500 à 1000 lycéens (selon les sources) ont manifesté vendredi dans les rues de Vesoul. Ils protestaient contre une réduction du temps des vacances scolaires suite à une rumeur propagée par les réseaux sociaux.

La nouvelle s'est répandue comme une trainée de poudre : le gouvernement aurait l'intention de réduire d'un mois les vacances d'été! Les lycéens ont rapidement réagi à cette rumeur en organisant des manifestations spontanées un peu partout en France.
En Franche-Comté, seuls les élèves de Vesoul ont suivi le mouvement. Ils sont descendus dans la rue dès 7h30 pour se rassembler dans le centre-ville, avant de bloquer le rond-point de la Vaugine qui permet d'accéder à la rocade de Vesoul.
La manifestation a pris fin à midi.

Si ces mouvements lycéens ont été provoqués par une rumeur lancée sur les réseaux sociaux, la nouvelle n'est que légèrement erronée : le gouvernement a bien pour projet de réduire les vacances d'été, mais seulement de 2 semaines.
Selon les syndicats étudiants, cette suppression des vacances n'est toutefois pas le seul motif de la colère des lycéens : ceux-ci protestaient également contre une "rentrée catastrophique", des classes surchargées, des absences de professeurs non remplacées, le manque de formation des enseignants, etc.

Le recteur de l'académie de Besançon, Eric Martin, a blâmé le mouvement vésulien. Il a rappelé aux lycéens qu'ils sont obligés d'être présents en cours, "à la fois pour leur sécurité et pour le bon déroulement de leurs études".
Il en a également profité pour souligner que les messages diffusés sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours fondés.

R. Hingray
Publié le lundi 3 octobre 2011 à 17h59

Confirmez-vous la suppression ?