Besançon : Maigre récolte, gros dégâts

Des bandits qui se décarcassent pour des prunes, on en a déjà vus à Besançon. Mais en prenant l'expression au sens figuré. Et là est toute la différence avec ce ou ces malfrats qui dans la nuit de mercredi à jeudi derniers ont pour leur part cambriolé un magasin des Tilleroyes… duquel ils seront véritablement repartis avec quelques fruits et légumes (en plus du fond de caisse). Sans doute moins pour faire le plein de vitamines que pour se dire qu'ils n'ont pas agi pour des queues de cerises.

Pour autant, il n'empêche que la valeur de leur butin n'atteint clairement pas celle des dégâts qu'ils ont causés cette nuit-là, en ayant ni plus ni moins \"forcé\" la porte du commerce à la voiture bélier…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?