Max, le tagueur de radar jurassien, avoue : J’ai tagué dix radars !

Max est un homme pas comme les autres. Dans un entretien donné au journal l'Est Républicain, il s'explique sur son automne 2017 mouvementé.

En octobre 2017 il commence une incroyable entreprise qui durera 3 mois : taguer les radars automatiques au bord des routes du Jura.

Il commence par celui de Dole, puis celui en direction de Fraisans. Pour être certain de se faire prendre, il averti tout le monde et inscrit même ses initiales sur un des 10 radars vandalisés.

La police met trois mois à le dénicher et les forces de l'ordre retrouvent les bombes de peinture à son domicile (il avait choisi de les conserver pour se faire prendre).

Max souhaite inscrire ces dégradations dans une stratégie politique.

Pour lui, c'est de l'activisme et il entend défendre ainsi les millions d'automobilistes qui risquent de perdre des points sur leur permis de conduire chaque jour en se rendant sur leur lieu de travail.

Plus intriguant, Max considère les automobilistes français comme une “troupe de moutons bêtes et disciplinés”.

Il s'explique en précisant que le problème de la sécurité routière est dû à une formation défaillante. Les conducteurs n'étant pas formés à réagir en cas d'urgence ou d'imprévus, l'État fait tout pour limiter ces imprévus en instaurant une politique répressive.

Un personnage haut en couleur qui risque quand même de faire un séjour en prison pour avoir dégradé des radars - sans parler de l'amende...

Source : https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/02/15/vous-osez-tout-sans-probleme
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?