Mécanique en ville

Ce dimanche en fin d'après midi, le hall d'entrée de l'UFR Sciences avait des allures de hall de gare. L'arrivée de navettes, des valises et des G.O. pour accueillir les voyageurs.

Par G.O . entendez Grands Organisateurs, gentils qui plus est, mais grand organisateurs avant tout. Car il a en fallu du temps et des moyens techniques pour mettre en place le Congrès Français de Mécanique. Ce congrès à lieu tous les deux ans en France, et le cru 2011 prend ses quartiers dans la capitale franc-comtoise du 29 août au 2 septembre. Un évènement, qui pour le commun des mortels ne changera pas la couleur du train, mais qui, pour la communauté scientifique est de la plus haute importance. Pour preuve, 1000 participants venus des quatre coins de la France et du monde entier.

Au programme, 21 thématiques de travail telles que « Energétique, transfert de chaleur et de masse », « flammes et milieux réactifs », ou encore « milieux poreux »…. C'est autour de ce langage d'initiés que les chercheurs en mécanique se réunissent toute la journée, pour présenter et confronter leurs travaux. Un état des lieux en quelque sorte afin de débattre des résultats obtenus, faire émerger de nouvelles idées de recherche et développer des collaborations entre les différents partenaires, universités et industries.

Mais qu'est ce que ca nous apporte avez-vous envie de dire.

Ca nous apporte sur du long terme des avancées pour le monde de l'industrie et de la technologie en France. Par exemple un constructeur de voiture pourra utiliser les résultats de recherche pour fabriquer ses automobiles dans un matériau qui, sous le choc d'un autre véhicule, se pliera dans une moindre mesure.
Et d'un point de vue pratique ce type de congrès permet à la communauté scientifique de dire qu'elle existe, qu'elle travaille, et revendiquer ensuite le déblocage de fonds pour ce domaine si particulier.

D'ailleurs en 2010, le gouvernement a mis en place le Grand Emprunt afin d'apporter une aide financière à la recherche scientifique en France. A n'en pas douter, cet argent aura contribué à ses festivités.

Plus d'informations sur www.cfm2011.fr

ML
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?