Besançon : Merci papa, merci maman

On aurait pu croire à un très mauvais poisson d\'avril anticipé… mais non. Hier, il semble bien qu\'un second lionceau d\'Asie ait trouvé la mort \"pour de vrai\", à la Citadelle de Besançon. Une disparition apparemment survenue dans des circonstances similaires à la précédente, à ceci près que Sankha, victime du jour et seul mâle d\'une prometteuse portée désormais réduite à peau de chagrin, aura ici eu affaire à sa mère…

Jusqu\'alors très protectrice envers ses petits, celle-ci, d\'après un communiqué de la Citadelle, aura manifesté un « comportement soudainement agressif » à leur égard, laissant tout juste le temps aux équipes de la fauverie de « sauv[er] in extremis » la petite dernière, Kira, ainsi devenue en à peine deux semaines la seule rescapée de sa fratrie née il y a trois mois.

N\'ayant alors plus vraiment droit au moindre faux pas pour espérer jouer son rôle dans la pérennité d\'une espèce peu concernée par sa propre survie, le Muséum devra désormais redoubler de prudence et de vigilance, sous peine de devoir confirmer d\'ici peu la fameuse règle du jamais deux sans trois.

Pour l\'heure, les responsables du parc zoologique avancent l\'hypothèse selon laquelle «le comportement [inattendu] de la mère [pourrait avoir été] consécutif à la perte [de son précédent petit] ». Une manière plutôt originale de faire son deuil...

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?