Mobilisation pour une famille de Roms menacés d'expulsion à Besançon

Des militants associatifs, ainsi que des parents d'élèves et enseignants d'une école de Besançon (Doubs) se sont mobilisés lundi contre les menaces d'expulsion pesant sur une famille de Roms macédoniens, dont le père est sérieusement handicapé, a constaté l'AFP.
Une pétition contre cette expulsion a recueilli près de 1.000 signatures devant l'école où est scolarisée l'une des filles, Meleka, âgée de 6 ans.

Les quatre membres de la famille Zekirovski - les parents et leurs deux filles de 6 ans et 4 mois - ont été arrêtés mercredi matin chez eux à Besançon, ont indiqué Réseau éducation sans frontières (RESF) et le Collectif de défense des droits et libertés des étrangers (CDDLE).
Ils sont détenus depuis au Centre de rétention administrative de Oissel, près de Rouen, précisent les associations qui demandent leur régularisation à titre humanitaire et leur remise en liberté.
Le père est poliomyélitique et son handicap est évalué entre 50 à 75%. "Les médecins du CHU de Besançon ont signalé à la préfecture l'inadaptation des soins pratiqués en Macédoine", affirment RESF et le CDDLE.
Les institutrices de Meleka ont souligné que les camarades de la petite fille "sont choqués par cette chaise vide, ils ont du mal a comprendre pourquoi elle est détenue alors qu'elle n'a rien fait".

La famille, arrivée en France en avril 2009, était sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF) depuis le 23 septembre dernier, leur demande d'asile ayant été refusée.
Le père a également demandé, en vain, une admission au séjour en qualité d'étranger malade.

RESF et le CDDLE ont demandé a être reçu par le préfet du Doubs, Christian Decharrière, ancien directeur de cabinet d'Eric Besson au ministère de l'immigration.

AFP
Publié le mardi 3 mai 2011 à 14h24

Confirmez-vous la suppression ?