On peut péter plusieurs fois à côté d’un policier sans risque

L\'affaire remonte à février 2016 où un Allemand, Christoph, s\'était vu assigner en justice pour avoir pété deux fois à côté d\'une policière.

Cette dernière avait porté plainte, considérant le pet comme “une forme d\'insulte”. Finalement, au terme d\'un procès que l\'on imagine épique, Christoph a été condamné à payer une amende de 900€.

Or, le prévenu avait décidé de faire appel, jugeant la condamnation injuste.

Et il a eu raison puisque la condamnation a été immédiatement annulée par les juges.

Si tout ceci se passe en Allemagne on peut se demander ce qu\'il en serait en France. Est-ce que nos forces de l\'ordre et nos juges seraient plus sensibles aux flatulences ?

Rien n\'est moins sûr car les autres cas connus (un en Suède et un aux USA) n\'ont jamais obtenu la condamnation d\'un “pétomane anti-flic”.

Fort de ces trois jurisprudences internationales, nous serions donc tentés de dire qu\'il serait maintenant possible de péter sans risque à côté d\'un policier.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?